Plougastel-Daoulas – Calvaire de l’église Saint-Pierre

Sur le placître de l’église, se dresse le calvaire taillé dans le kersanton et la pierre ocre de Logonna–Daoulas.

L’érection de ce calvaire, le dernier en date des grands calvaires bretons, fut décidée en 1598 à la suite de la disparition de la peste, d’où la présence des saints guérisseurs Sébastien et Roch sur l’autel d’offrande.

Les grands calvaires finistériens traitent les mêmes thèmes liturgiques, mais chacun dans son langage. Mais ici la foule des cinquante personnages est disciplinée.

Le massif octogonal est flanqué de quatre arcades portant les quatre Évangélistes.